Navigation Menu+

Greater Moncton Pest Control Commission

Prédateurs Normaux

Commande biologique et prédateurs normaux

Les résidants peuvent réaliser beaucoup d’avantages de commande de moustique en fournissant l’habitat pour les prédateurs normaux. Tandis qu’adopter ces méthodes individuellement ne rapportera pas la commande suffisante, elles servent un rôle important et sont efficaces une fois complimentées avec le moustique visé larviciding.

Plans de maison

Conservation De Batte Internationale, Inc. – L’information sur des battes pour la commande de moustique http://www.batcon.org Recherche de mot-clé – moustique

Fabricant local des maisons de batte
Colonies de batte dans l’est Canadien
Tel: 506-386-4432
bealrl@nb.sympatico.ca

Les hirondelles noires

On appelle souvent l’hirondelle noire, la plus grosse et la plus belle des hirondelles, le meilleur ami de l’homme. Chaque printemps, les hirondelles noires quittent leur territoire d’hiver, la vallée de l’Amazone au Brésil, pour migrer dans une bonne partie de l’Amérique du Nord à la recherche d’habitations multifamiliales claires et propres. Elles y passent les mois d’été, mai, juin, juillet, août et une partie de septembre, à construire leur nid, à s’occuper de leurs petits et à divertir leurs hôtes par leur gai gazouillement et leur vol gracieux.

Puisque l’hirondelle noire se nourrit d’insectes aériens, elle participe indirectement à la lutte contre les mouches piqueuses. Une seule hirondelle noire adulte peut manger jusqu’à 2 000 insectes par jour, des maringouins pour la plupart. Une colonie de ces charmants oiseaux peut aider à débarrasser chaque jour les pelouses et jardins d’un grand nombre de ces insectes agaçants.

Des hirondelles noires mâles viennent explorer les lieux au début du mois de mai et les habitations devraient être prêtes au plus tard à la mi-juin pour qu’une colonie puisse s’y installer.

Il n’est pas facile d’attirer une colonie d’hirondelles noires. Nous nous trouvons à la limite nord de leur territoire de nidification. Il faut donc construire les habitations tel que recommandé et s’assurer qu’il y fasse chaud et sec. En juillet 1963 et 1969, le temps froid et humide a presque anéanti plusieurs colonies qui s’étaient installées dans des habitations mal construites. Il faut absolument que l’emplacement, la hauteur et la conception soient appropriés.

Une fois qu’un groupe d’hirondelles noires s’installe dans votre maison d’oiseaux, vous pouvez vous attendre à les revoir année après année en plus grand nombre. Il est donc important de construire une maison durable où il fait chaud et sec. Les hirondelles noires deviendront vos amies et vos activités ordinaires aux alentours de la maison ne les dérangeront pas.

Invitez donc les hirondelles noires à passer l’été avec vous. Leur visite vous plaira.

Entretien de la maison d’hirondelles noires pendant la période d’inactivité

La maison devrait être enlevée à la fin de chaque saison de nidification pour constater le succès ou l’échec de la couvaison. Enlevez les nids, nettoyez les pièces et tuez les vermines que vous voyez. On conseille de brûler ou d’incinérer les nids. Si la maison est remise sur le poteau, les portes devraient être fermées de manière qu’elles puissent être facilement ouvertes à l’arrivée des hirondelles noires au printemps. Réparez les dommages causés par le soleil et les intempéries. Soyez prêts à accueillir les hirondelles noires vers la fin du mois d’avril ou le début du mois de mai selon le temps qu’il fait. N’essayez jamais de faire déménager une colonie d’hirondelles noires; cela peut être désastreux. Assurez-vous de placer la maison là où vous la voulez.

AVERTISSEMENT – Les étourneaux et les moineaux domestiques sont un fléau continuel et il faut les éloigner des maisons d’hirondelles noires, car ils les chassent. Une maison d’hirondelles noires peut être dommageable à la communauté si elle est mal entretenue et qu’elle abrite des étourneaux et des moineaux domestiques.
Parasites de l’hirondelle noire

Cinq différents parasites vivent sur l’hirondelle noire ou dans son nid :

I. Mallophages (poux piqueurs)
II. Anaploures (poux suceurs)
III. Puces (ambré foncé)
IV. Acariens (rouges, ressemblent à des araignées minuscules)
V. Mouches de la viande (au stade larvaire seulement)

Les poux piqueurs et suceurs et les acariens vivent dans le plumage de l’oiseau. Les puces et les mouches de la viande vivent dans le nid. Tous les parasites vivent aux dépens des adultes et plus tard des oisillons. Les larves de la mouche de la viande vivent uniquement aux dépens des oisillons.

Nous avons beaucoup à apprendre au sujet de la suppression de ces parasites. Nous pouvons mettre dans le nid un mélange d’une cuillerée à thé de poudre de soufre et d’une cuillerée à thé de roténone à 0,5 %. On peut se procurer ces produits à un centre de jardinage ou à une animalerie.

Prédateurs et ennemis

Les pires ennemis de l’hirondelle noire sont les chats et les chiens errants, les écureuils et peut-être les ratons laveurs chez les animaux et les moineaux domestiques, les étourneaux et peut-être les faucons et les hiboux chez les oiseaux. On devrait faire tout son possible pour les empêcher de déranger la colonie d’hirondelles noires.

Maladies

Glen Dudderar, biologiste de la faune à l’Institut polytechnique de Virginie, vient de découvrir et de prouver que les étourneaux portent et transmettent dans leur fiente deux maladies, la salmonelle et l’histoplasmose, qui peuvent provoquer une maladie grave et même la mort chez les humains. L’histoplasmose la plus dangereuse est transmise quand les étourneaux laissent tomber leur fiente au sol et que se développent des champignons parasites qui sont transportés par le vent jusqu’aux poumons des victimes. Le premier symptôme de l’hystoplasmose est une toux qui se développe en une grippe qui présente des symptômes semblables à ceux de la tuberculose. Plusieurs grandes Villes des États-Unis dépensent beaucoup d’argent pour lutter contre les étourneaux. Si des étourneaux nichent sur votre terrain ou si vous savez où ils nichent, veuillez prendre des mesures pour éliminer leurs nids. Une telle mesure est dans l’intérêt de la santé des citoyens et du bien-être des colonies d’hirondelles noires de notre région qui contribuent grandement à la démoustication.

Le moineau domestique (tisserin) transmet aussi des maladies, dont la coccidiose. Cette maladie est mortelle pour la volaille et d’autres oiseaux domestiques comme les perruches et les canaris. Habituellement, une perruche qui s’approche d’un moineau domestique, de sa fiente ou de son nid meurt en moins de dix jours.